Recette du gratin dauphinois traditionnel

Voici la véritable recette du gratin dauphinois. Ce plat traditionnel à base de pommes de terre et de laitages est un classique de la gastronomie française. Le gratin dauphinois accompagne souvent les viandes mais peut aussi se déguster seul. Facile à réaliser et peu coûteux il va ravir vos convives et votre famille autour de la table.

Les conseils du Chef pour réaliser un bon gratin dauphinois

« La pomme de terre est la base du gratin dauphinois. Pour cette recette, il faut choisir une variété à chair ferme comme la Monalisa riche en amidon, la Nicola toujours fondante, la Roseval facilement reconnaissable, la traditionnelle belle de Fontenay, une très ancienne variété ou encore la Charlotte.
Une fois coupées en fines lamelles, ne lavez pas les pommes de terre qui perdraient alors l’amidon qui créé la cohésion des aliments.

Le gratin dauphinois cuit lentement. Il n’en sera que meilleur. Ne vous laissez pas surprendre dans votre organisation du repas. »

Préparation : 20 min
Cuisson : 150 min
Niveau : facile
Coût : budget faible

Ingrédients du gratin dauphinois pour 4 personnes

ingredients-gratin-dauphinois

  • 800 g pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 litre lait entier
  • 1/4 litre crème liquide entière
  • 1 noix de muscade
  • sel, poivre
  • 1 noix de beurre

Déroulé de la recette du gratin dauphinois

Préchauffage du four

  • Faire préchauffer votre four à 150 degrés.

Pommes de terre

  • Éplucher les pommes de terre, les laver puis les couper en fines lamelles. (Vous pouvez utiliser une mandoline à condition de maîtriser cet outil particulièrement dangereux pour les doigts.) Ne pas rincer les pommes de terre une fois coupées en lamelles.

Préparation du plat

  • Éplucher la gousse d’ail.
  • Frotter généreusement le plat de cuisson avec la gousse d’ail.
  • Beurrer le pat de cuisson.

Montage du gratin dauphinois

  • Étaler une première couche de pommes de terre, saler, poivrer et râper un peu de muscade.
  • Étaler une seconde couche de pommes de terre, saler, poivrer et râper un peu de muscade.
  • Si nécessaire répéter l’opération jusqu’en haut du plat.
  • Verser le lait et la crème jusqu’à effleurer les pommes de terre.
  • Vous pouvez aussi utiliser davantage de crème et inverser les proportions lait/crème. Votre gratin dauphinois n’en sera que meilleur.

Cuisson du gratin dauphinois

  • Mettre au four : (150°) durant entre 2h30 et 3h00.
  • Surveiller régulièrement le gratin dauphinois pour éviter que le dessus soit brûlé.
  • Pour tester la cuisson du gratin dauphinois, une pointe de couteau devra s’enfoncer sans difficulté.

Servir

  • Vous pouvez servir votre gratin dauphinois à coté d’une viande ou d’une volaille ou alors en plat principal lors d’un repas décontracté accompagné d’une salade verte assaisonnée avec de l’huile de noix AOC de Grenoble.

50 réflexions au sujet de « Recette du gratin dauphinois traditionnel »

  1. gaillard

    Dauphinois depuis plusieurs générations, nous mangions un gratin dauphinois qui reprenait exactement cette recette, cependant mes mères, grand mères et arrières grand mères ne mettaient pas de crème par souci d’économie mais ajoutaient quelques petites noisettes de beurre sur le dessus du plat pour obtenir cette belle croûte dorée.On utilisait de la Bintje un peu fripée qui restituait plus d’amidon et donnait tout le moelleux à ce plat d’hiver.

    Répondre
  2. Henri GOLLANT

    Bonjour,

    Comme vous (et vraisemblablement presque tout le monde) j’A DO RE le gratin dauphinois….
    Seulement voilà : je suis diabétique, alors, en tant que matière grasse qui se transforme en sucre, la crème ne m’est guère recommandée…

    Mais je voudrais profiter de l’occasion pour vous approuver mille fois dans votre désir de n’appeler « gratin dauphinois » que celui qui répond à la véritable recette.

    En tant que limousin, je souffre de voir que le mot « clafoutis » désigne maintenant des préparations qui n’ont plus rien à voir avec l’originale ; celle qui comporte des (petites) cerises (noires) AVEC noyau….

    Déjà un « clafoutis à la poire » est un non-sens chez nous : il faut alors parler de « flognarde », et ce pour ne d=rien dire des recettes avec d’autres fruits, voire des légumes que l’on persiste malgré tout à appeler « clafoutis »…

    .

    Répondre
  3. nettoyer la cuisine

    Merci pour cette recette simple à réaliser. Enfin la recette véritable du gratin dauphinois. A bien faire dorer au four pour avoir une couche croquante ! Cela me rappelle les bons repas de famille où la cuisine traditionnelle est au rendez-vous !

    Répondre
  4. Paul-Anthony

    Merci pour la recette que je suis en train faire. Pour moi il ne sert a rien de mettre du gruyère cela alourdi la recette. entre chaques couches j’ai mis un mélange de poivre et j’ai rajouté une petite touche de miel sur la dernière couche pas beaucoup pour avoir un petit gout sucré je commenterais quand je l’aurais goûté.

    Répondre
  5. michele

    je fait mon gratin uniquement avec de la creme lorsque mes pommes de terre sont epluchees je les coupe a la mandoline ensuite je les met une couche de pomme de terre dans un plat graisser avec un peu d ail je sale un peu de gruyere et je recommence je termine du gruyere et je recouvre mes pommes de terre avec la creme je met au four th 200 pour 90 minutes lorsque ont a des invites c est un plat qui ne demande pas beaucoup de surveillance est c est delicieu
    bon appetit

    Répondre
  6. Julia

    Une recette dont il faut que je me souvienne pour l’année prochaine j’irais voir votre blog de temps en temps pour ne pas passer à côtés de certains délices.

    Répondre
  7. tatal

    J’adore le gratin dauphinois mais la première fois que je l’ai fait il a cuit toute l’après -midi et au moment de le servir il manquait encore un peu de cuisson .Demain je vais faire votre recette en petites cocottes individuelles pour la présentation et je vous en donnerai des nouvelles .
    Merci

    Répondre
    1. tatal

      Voilà je reviens vers vous pour vous dire que je viens de faire mon gratin dauphinois en petites cocottes et c’était vraiment très bon fondant crémeux et cuit à point .Je referai la recette sans soucis.
      Merci et bonne soirée

      Répondre
  8. Queau

    Bonsoir, je réalise la recette de la même manière que vous a 2 exceptions entre les couches je rajoute un peu d’emmental râpé, c’est toujours un très bon plat pour accompagner la viande et je n’ai jamais essayé avec du lait demain midi cela sera chose faite. Cordialement.

    Répondre
    1. L'équipe du site

      N’hésitez pas à nous laisser un nouveau commentaire pour donner votre avis après avoir testé cette recette avec du lait.
      Pour ce qui est de l’emmental râpé, c’est effectivement très bon mais à partir du moment où vous ajoutez du fromage, votre gratin n’est plus dauphinois.

      Répondre
      1. baudy

        bonjour à toutes et tous, pour demain dimanche, j’ai prévu de concocter un gratin dauphinois aux cèpes… puis-je le préparer ce soir pour le cuire seulement demain ? merci de votre réponse…

        Répondre
  9. Sofy

    Bonjour, je souhaite réaliser votre recette le week-end prochain mais en doublant la quantité de pomme de terre. Je me demande si je dois doubler aussi la quantité de liquide, 2 litres de crème/lait me parait beaucoup. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    1. L'équipe du site

      Le volume de crème est proportionnel au volume de pommes de terre. Nous vous conseillons néanmoins de ne pas « noyer » votre gratin et d’arrêter la crème au niveau des pommes de terre.

      Répondre
  10. Clémentine

    Testé et approuvé ! Toute ma petite famille a adoré et pour moi qui ne suis pas un cordon bleu, j’ai trouvé la recette vraiment facile. Je recommande, rien de meilleur qu’un bon gratin en famille !

    A bientôt,
    Clém

    Répondre
  11. Gold'n Blog

    Rien de mieux qu’un gratin dauphinois traditionnel pour affronter un hiver ! Et pour le printemps, un gratin de courgettes et de pommes de terre, c’est un délice ! Merci pour ces recettes !

    Répondre
  12. By-Web.fr

    ayant vécu plus de 20 ans en Dauphiné, près de Grenoble, je suis un adepte du gratin dauphinois et j’ai pu le faire goûter à différentes cultures, depuis le japonais au chinois en passant par l’américain, le mexicain ou le marocain, je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ne l’eut aimé… Mes enfants issus de cultures et de mères différentes adorent quand je le réalisent, quelque soit leur âge… By-Web

    Répondre
  13. jeanot

    bonjour,j’ai travaille a chatel et la chapelle d’abondance:on cuisait les pommes de terre dans le melange lait et creme avant d’enfourner,alors,quelle est la vraie recette? cuire direct au four me semble un peu risque!

    Répondre
    1. l'équipe du site Auteur de l’article

      Les deux sont parfaitement authentiques. Il n’y a pas de risque à faire cuire directement et très lentement votre gratin dauphinois au four. En revanche, chaque famille ou chaque chef a une petite préférence pour l’une ou l’autre recette. A vous de tester les deux et de nous communiquer ensuite votre coup de cœur. Une seule chose est certaine, faire cuire d’abord les pommes de terre dans la crème permet de gagner un peu de temps.

      Répondre
  14. Marie25

    Bonjour, c’est la première fois que je réalise un gratin dauphinois et je souhaitais dire que cette recette est parfaite. :) Elle a fait l’unanimité de tous !

    Répondre
  15. Coralie

    Le Gratin Dauphinois est vraiment succulent!!! Pour le dessert, j’ai préparé des brochettes de fruits enrobés de chocolat fondu! C’était une idée pas mal, vu que le gratin pèse un peu! Merci pour la véritable recette de Gratin Dauphinois!

    Répondre
  16. symetrie

    La noix de muscade est indispensable dans un gratin :)
    Perso, je n’aime pas trop quand le gratin est en crème trop liquide.. tout se passe au moment de la cuisson

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>