illustration d'ail pour la recette du gratin dauphinoisL’idée a failli ne jamais germer dans l’esprit des rédacteurs de ce site tant il paraissait évident que l’ail avait une place de choix dans la réalisation de la recette du gratin dauphinois traditionnel. Et que je te frotte le plat d’une gousse d’ail bien généreuse, que je te fasse infuser d’ail la préparation lors de l’éventuelle pré-cuisson des pommes de terre… Bref, l’ail était là et bien là, et même gage de réussite.

Ainsi, lors du premier championnat du gratin dauphinois organisé par la radio France Bleu Isère en janvier 2017, on huma les plats des dix candidats toute la journée dans les cuisines du Chateau de Sassenage (38) à la recherche du parfait équilibre aïlé. Marie Rochedy, l’heureuse gagnante de ce concours, avait d’ailleurs utilisé pour sa préparation une gousse d’ail rose dont elle dira « il est un peu plus fort en goût que l’ail violet donc on ne met qu’une gousse ! »

Et puis une voix puissante se fit entendre. Une de ces voix qui fait l’honneur de la cuisine française et du terroir dauphinois. Une voix du Vercors, patrie du gratin dauphinois. La voix d’un chef, Christophe Arribert, doublement étoilé par le guide Michelin aux « Terrasses d’Uriage ».

Et que nous dit Christophe Arribert ? Pour que le gratin dauphinois soit parfaitement authentique, il doit être le plus simple possible. Entendez, sans muscade ni ail.

Alors, même si nous avons encore laissé dans les recettes de ce site ces deux ingrédients, il n’est pas dit qu’un jour ils ne disparaissent pas. Il faudrait alors nous habituer à un gratin dauphinois sans ail. Chiche ?

Si vous avez aimé cet article, partagez le sur les réseaux sociaux et laissez nous un commentaire avant de partir.

Rédigé par 

Legratindauphinois.fr est le premier site web totalement consacré au gratin dauphinois et à ses recettes. Créé par l'agence web Maalys en 2013, il est devenu en quelques années une référence avec plusieurs millions de pages vues.

Un commentaire sur “Et si un jour il n’y avait plus d’ail dans le gratin dauphinois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *